mercredi 27 juillet 2011

*les Pérics.

Et une sortie montagne prépa GRP de plus dans le gosier. La météo annoncée était incertaine, mais une fenêtre de temps acceptable est prévue le matin avant le retour de la pluie fin de matinée. Je décide donc de tenter le coup et monte aux Angles lundi soir pour être sur place de bonne heure mardi. 4h-30 je démarre dans la nuit à la frontaleIl fait 7°C et le brouillard est présent. Dés la sortie des Angles j'emprunte les pistes de ski en suivant les pylônes et canons à neige pour ne pas m'égarer. Au bout d'1h10' et 600m d+ j'arrive au sommet du "roc d'Aude" à 2325m. Ici le vent est froid et le brouillard laisse la place à une pluie fineLe jour se lève petit à petit quand je passe au premier sommet du jour : le mont "Llaret" à 2376mDirection maintenant le lac des "Bouillouses" avec le jour et un ciel mitigé mais plus de pluie
je descends en forêt jusqu'à la cabane de "Balmete" à 2120mles 2 "Pérics" sont en vue et ils paraissent biens bouchés pour l'instant
10km de parcourus et je quitte les "Bouillouses"et j'entame la montée vers les "Pérics" avec 700m d+ à venirle ciel semble vouloir se dégager un peu, youpi !le soleil pointe sont nez et me laisse apercevoir quelques isards au loinà mi pente il fait toujours frais mais étonnamment beau
la partie finale du grand "Péric" est assez technique et très raide2810m je suis au sommet du second pic
Au loin à droite le roc d'Aude d'où je viens et à gauche le prochain sommet, le puig del Pam
le temps de faire quelques photos


et brusquement le temps change, grésil, brouillard et vent me surprennentIl fait très froid d'un coupune dernière photo au sommet et je ne m'attarde pas icidescente au col à 2600m qui sépare les 2 "pérics". Je passe sous le plafond nuageux et suis accueilli par un bel arc-en-cielje monte vers le petit "Péric" à 2690md'en haut j'ai une belle vue vers le refuge des "Camporells"que je dois rallier à présent par 500m d- de pierriers raides et instablesen bas, passé une jolie passerelle en boisle refuge est là et ce sera les premières personnes rencontrées de la journéeil est 9h30 et je m'accorde une pause café au chaud avant de repartir avant la pluie annoncée fin de matinéeune fois bien restauré je reprends mon parcours vers le puig del "Pam" sur ma gauchece sera ici une partie roulante sur le pla des "Carbonnères" entre 2100m et 2200m avant d'attaquer la dernière ascension de 300m d+ jusqu'en haut du puig del "Pam"
22km au sommet à 2470m
il faut maintenant regagner le lac de "Balcère" 700m d- plus bas dans le brouillardla pente est sévère ici, pas de sentiers marqués. je prends donc tout droit dans la pente en faisant travailler les cuissotsvers la fin de la descente la pluie fait son retour, d'abord finepuis au niveau des cabanes de "Ganyades" à 1880m la pluie s'intensifiearrivé au lac de "Balcères" à 1750m
il pleut vraiment fort
Une dernière montée à travers bois
et retour à la station des Anglessous une pluie battante
C'est bien mouillé que je termine ma belle sortie en altitude de 32km et 2000md+ et 2000m d-7h30 de sortie (en incluant les arrêts) en altitude avec 4 pics au dessus de 2500m. Trés bonnes sensations, répétition de l'allure "GRP" aux alentours de 4,5km/h de moyenne. Au final je termine la sortie en trés bon état de fraicheur me sentent capable de continuer encore sur ce rythme.
A 1 mois du l'échéance les choses se présentent bien.

lundi 18 juillet 2011

*Trail du CAROUX 2011.

Dimanche 17 juillet rendez-vous à MONS la Trivalle pour en découdre avec le trail du Caroux. Ce sera pour moi seulement mon 2 ème dossard de l'annéeVoilà l'équipe des "Traileurs d'Oc" prêteZéze, Jef, Cédric et moi même :
7h45 conseils d'avant course pour les 2 distances (19km et 28km)
Pour Zéze et moi ce sera sur le long avec 28km et 2100m d+. Le parcours est différent cette année en 2 points. Une première montée inédite et sens inversé par rapport aux autres éditions.
8h top départ pour nous. Voici ma stratégie du jour : souple jusqu'à mi parcours à Colombières, faire des descentes prudentes, trottiner les rares parties plates et surtout ne pas me blesser !
C'est donc dans la deuxième partie du peloton que je démarre les 2 premiers km plats avant le premier bouchon au pont des "Soupirs"
La pente est de suite sévère sur le sentier des "Gardes"que l'on quitte rapidement pour la piste des "Aiguilles" très technique elle aussi qui occasionne quelques bouchons sur les passages dangereux et rendus glissants par la pluie qui nous accompagneL'ascension est sèche avec 900m d+ en 4km de rochers en sous boisVers le sommet la pluie a cessé et c'est le vent qui nous attend
1h20 je suis sur le plateau, j'ai gravi ce premier obstacle sur un bon rythme sans me cramer. Je fais la traversée du plateau en trottinant comme prévu, le peloton est étiré maintenant ce qui ne m'empêche pas de doubler bon nombre de coureurs
avant d'entamer la descente vers le gîte et le ravito de "La Fage" au km 10Juste une rapide halte avec un coca du chocolat et c'est parti pour les gorges de la "Colombières" en descente contrôlée pour moi. Surtout arriver frais en bas.

2h30 de course et je suis au village de "Colombières" au pied du sentier du "Garel" et ses 900md+ en 3.5km de marches, dalles et rochers. Je décide de faire cette montée en mode rapide pour voir comment je digère la chose. Casquette retournée, mains sur les cuisses, buste baissé et c'est partiSur cette partie je double 4 ou 5 gars épuisés. Je fais la montée à la limite du rouge et c'est en 1h05 que j'atteins le plateau. Content de mon ascension je déroule souple sur la partie plate et descendante qui nous mène à "Douch".

Vient maintenant la longue descente vers le hameau d'"Héric". J'effectue cette portion en mode tranquille tout en évitant de me casser les genoux et les gamelles. J'arrive à "Héric" au km 23 lieu du 2ème ravito en 4h15. Il reste 5km à faire avec 300m d+ et 500md-, je pense pouvoir les boucler en 1h. Le passage sur le pont d'Héricmarque le début de la dernière ascension du jour : le col de "Bardou". C'est là que j'ai le coup de mou. Un vrai coup de pompe sur cette belle montée sèche. Un gel, je ralenti l'allure et laisse passer ce mauvais moment. Le col est en vue. Restent 2km de crête avant la dernière descente vers l'arrivée. Je retrouve peu à peu de bonnes sensations en trottinantet attaque l'ultime pente décidé à accélérer
Je double encore 2 ou 3 coureurs titubants tout en me faisant doubler par 2 gars biens plus jeunes et plus rapides que moi. Arrivé en haut du village il reste 2 km de goudron en pente à faire. Je décide de "sprinter" jusqu'au bout pour voir comment je peux répondre. 15km/h au compteur du GPS sur ces 2 dernier km et encore 2 coureurs doublés. je termine en 5h16.
Bilan : bonne gestion de la course. Passage à vide bien géré. Encore du "gaz" sur la fin. Tout va bien, le GRP est dans 40 jours et ma prépa se passe au mieux.

A venir: le tour des cirques