dimanche 8 mars 2015

*BLACKMOUNTAIN Trail : le Coupo cambo.

C'était ma deuxième course de préparation en vue du trail des CITADELLES le 19 avril prochain. C'est en plein doute que je prends la direction du Tarn vendredi après midi car j'ai une petite déchirure à l'ischio gauche contractée il y a 15 jours pendant une séance de VMA. 15 jours sans courir avec seulement du vélo pour protéger la cuisse. La jambe va t'elle tenir sur 50km ? 
Ma condition physique est elle suffisante après 15 jours d'arrêt ? 
Généreusement logé sur place par Zéze c'est frais et dispo que samedi je retrouve mes potes à 6h30 à St AMANS Soult sur l'aire de départ

7h10 c'est avec 10 minutes de retard que le départ est donné
Les premiers km sont assez roulants
et c'est avec prudence que j'aborde le parcours. J'ai pour objectif de confirmer une allure cible au cardio pour des trails long pour terminer pas trop fatigué. J'ai aussi une cuisse à protéger. 
Il fait sombre dans les sous bois
.
au bout de 5 km on repasse par le village et son château
.
avant d'aborder une première grosse ascension vers la "Bosse noire" et ses 600m d+ en 3km
d'entrée ça monte sévère, je regarde bien mon cardio et gère la montée
.
Je fait un bout de chemin avec Fabrice
quelques photos au sommet
.
et c'est repartit pour une grosse descente vers le village. Sur la descente l'ischio commence à tirer un peu dès que j'allonge mes foulées, donc je ralenti pour rester sans douleurs. 
Passage éclair à St Amans et c'est partit pour la longue ascension vers le pic de Nore. On longe d'abord une conduite forcée où la pente est sévère
quelques panneaux nous indiquent la distance qu'il reste à parcourir jusqu'à l'arrivée
Encore 29km, il faut penser à manger. Adepte de salé, je sors une petit casse croûte préparé à l'avance
Les km défilent doucement avec une alternance de larges pistes bien trop nombreuses à mon goût
et des paries en sentiers décorés de jolies fleurs printanières
un ravito bienvenu nous attend avant d'arriver vers 900m d'altitude
.
on repart sur une longue partie roulante et chiante de pistes avec heureusement un joli décor forestier
le profil s'élève à nouveau et la neige apparaît. Je suis seul à présent et je reste toujours sur mon allure contrôlée. En montée l'ischio ne me gène pas
.
32km de parcourus et le ravito de la "cabane des chasseurs" arrive avec sa saucisse grillée. Impossible de résister, je m'envoie un bon casse-croûte + chocolat + le plein de la gourde en coca et c'est partit pour la suite
.
Vient alors une longue période de pistes boueuses
et surtout une trop longue absence de balisage. Je rejoint 2 coureurs qui vont en sens inverse de moi, question : où sommes nous ? 
Demi-tour jusqu'à apercevoir enfin sous notre piste des rubalises et des coureurs. Ouf le bon chemin est retrouvé. Petit coup de stress il faut me recaler sur mon allure cible et continuer tranquillement. 
On retrouve la neige avec l'altitude. ça monte toujours sur de longues pistes larges et languissantes où le mental est nécessaire pour avancer
encore 10km, le sommet est proche car on croise ceux qui en redescendent. Coucou Yvan
.
Allez la cuisse tire toujours mais je reste sur un tempo souple
Au pied du sommet un gros ravito tenu par des "moines" est proposé. Musique et bonne ambiance ici, mais pas trop le temps de s'attarder
je me restaure bien et prends une crêpe en guise de dessert
avant le dernier coup de cul jusqu'au sommet
Il est 13h20 soit 6h-10 de course au pointage du sommet
Je prends 5 minutes pour profiter la magnifique vue à 360° car le temps est splendide ! 
Place à 8km de descente jusqu'à l'arrivée. Je me cale au trot toujours un oeil sur le cardio pour adopter une vitesse optimale en veillant à ma cuisse
la descente se fait en majorité (enfin) sur des sentiers rendus glissants, boueux et humides par la fonte de la neige. ça glisse pas mal et il faut rester vigilant pour éviter la chute. ça passe bien pour moi. 
Je m'accorde une pause pour récolter un petit brin de houx pour Mme restée à la maison. 
J'arrive en vue de la croix de la Roque
qui est située à environ 3km de l'arrivée que j'aperçois en bas sous l'arche jaune...
J'ai encore de bonnes jambes et je me fais plaisir sur ces derniers km en oubliant le cardio mais pas la cuisse qui me ralentit vite si j'allonge trop mes foulées. à l'arrivée mes potes sont là, merci les gars pour cet accueil.
.
Je suis finisher de ce BLACKMOUNTAIN Trail Coupo cambo en 7h-35'. 
Je termine encore frais physiquement et ma jambe a tenu le coup. J'ai bien géré mon affaire et je peux maintenant compter sur mon allure optimale pour des trails longs de plus de 50km. Les CITADELLES c'est dans 6 semaines, de quoi peaufiner tout ça...
.

A venir: le tour des cirques