lundi 29 juin 2015

*Trilogie Catalane.

Quel régal ces 3 jours de montagne en Catalogne. Mon soucis de blessure hivernale est derrière moi maintenant. C'est avec un grand plaisir que je me suis concocté un bloc montagnard de 3 jours. Vendredi : une belle sortie de 3h sur le Canigou avec 1100m D+ pour se mettre en jambes.
.
Samedi : dans le cadre du boulot, après une nuit agitée au refuge des Cortalets c'est à 5h30 que je pars pour un comptage d'isards dans le secteur du Barbet
Un joli circuit de 10 km / 1000m D+ à faire tout en observant et répertoriant les animaux vus
.
Belle balade fleurie sous le soleil
.
.
Dimanche : Place à la compétition. C'est avec 2100m D+ dans les jambes que je me présente sur la "Ronda de la Carança". Au menu 18km / 1800m D+ annoncés sauvages, techniques et rudes.
La nuit dans la voiture fut bonne et c'est frais que je retrouve sur la ligne de départ mes amis traileurs
.
8h15 le départ est donné au son d'une musique Catalane. 2 petits km de pistes pour se mettre en jambe et c'est le début de l'ascension 
La pente est de suite raide. Ce sont 1300m D+ d'une traite qui nous attendent. Je me cale sur un bon rythme pour monter à environ 700m d+/h.
Je sens que j'ai de bonnes jambes malgré mes 2 sorties de la veille.
Je relance dès que la pente s'adoucie ce qui me permet de doubler un peu. On aborde alors un énorme pierrier très raide où il faut mettre les mains pour monter. Je tiens toujours mon allure cible.
On retrouve un sentier ombragé qui fait du bien car ça commence à chauffer
Vers 2000m la forêt s'éclaircie et nous laisse apercevoir le sommet du Gallinas (2624m) qu'il faut atteindre
Je double de plus en plus de coureurs essoufflés. Je profite quand même du paysage.
.
Le sommet est proche maintenant, mon allure n'a pas baissée, tout va bien.
J'ai mis 1h50 pour gravir les 1300m d+, soit environ 700m d+/h comme prévu. Je me ravitaille avec du chocolat et un coca, un coup d'oeil derrière
Et un coup d'oeil vers la suite avec le col de Mitja en bas dans les prairies et le pic Redoun en face.
J'attaque la descente assez vite mais prudemment. Je fais un passage rapide avec un simple coca au col de Mitja
Et j'attaque la second sommet (pic redoun à 2677m) sur le même rythme de 700m d+/h.
Je double quelques coureurs sur ces 300m D+ raides.
.
Au sommet ça fait 2h30 de course, je suis bien et assez frais, tout va bien. A partir d'ici, le parcours est nouveau. Une crête réputée difficile à courir nous attend. La chaleur est bien présente maintenant, je n'oublie pas de bien m'hydrater et de bien me mouiller régulièrement la casquette pour garder les idées fraîches
En effet cette partie est pénible car souvent en dévers et parsemée de rochers.
Le profil est vallonné et offres un panorama grandiose.
.
Allez un dernier coup de rein et c'est le 3ème sommet atteint en 3h de course.
Un petit bilan avant de descendre : tous les voyants sont au vert. J'ai encore de bonnes jambes et c'est tant mieux car la descente qui nous attend est gigantesque ! La pente est très forte, il est difficile de tenir debout soit parce que l'herbe est glissante ou à cause des cailloux instables. Il y aura quelques chutes de pierres assez dangereuses d'ailleurs (seul point négatif) ainsi que des chutes de coureurs dont je fais partie.
Plus bas la pente est moins marquée et courir redevient possible.
On retrouve à nouveau un sentier plus praticable en forêt qui nous conduit au refuge de l'Orri à 1800m. Je sens que j'ai du jus et je ne me prive pas d’accélérer ma foulée. Au ravito du refuge je m'offre une rousquille ! Humm que c'est bon.
Un regard sur le chrono et je me rends compte que rentrer en 4h est jouable, fini de rire maintenant. J'ai encore la pêche et je décide de faire les 5 derniers km à fond. Le sentier est assez facile et je peux courir à l'aise. Je double encore 8 ou 9 coureurs moins à l'aise que moi sur ces derniers km. Le village de Prats est proche, encore la traversée du village sous le son de la musique et je termine en 4h-01. Je suis surpris de mon bon état à l'arrivée, malgré la chaleur et les 2 jours de montagne précédent je n'ai jamais été en difficultés physique ou digestive. Je ne vais surtout m'en plaindre !! Après m'être rafraîchi les jambes à la fontaine j'assiste à l'arrivée de mes amis de la "SALAMI TEAM" Stéphanie, Jean-Louis et Christophe.
Puis de mes amis du "CAP" Baptiste et Xavier pour qui c'était une première course de montagne. Bravo les gars!
Le repas réparateur qui suit fait un bien fou avant de reprendre la route de la maison...
Super bloc de 3 jours en montagne. Prochains objectifs le trail des 3 pics le 25 juillet sur 52km / 3400m D+ suivi du GRP 80km / 5000m D+ fin août... .

A venir: le tour des cirques